Alcool – Cette bouteille est-elle bien vegan ?

 

Nous rappelons à notre lectorat que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et que cet article n’est en rien une incitation à la consommation d’alcool. Retrouvez des consignes de sécurité en fin d’article.

“Qu’entends-je? Qu’ouïs-je ? Qu’accoustisquais-je ? Dans quel état j’erre ?!” Vous exclamerez vous peut-être, à la lecture du titre de l’article. Votre ballon ne pourrait pas contenir que du raisin fermenté… N’ayez crainte, on vous en dit un peu plus tout de suite !

Des animaux morts dans mon verre ?! Diantre !

Aussi capillo-tracté que cela puisse sembler, votre verre pourrait ne pas contenir que du sucre, du raisin fermenté, du houblon ou encore du riz… Certains produits peuvent contenir par exemple des épices (aaaaaah…) ou du miel (oh noooooon!!) dans la liste des ingrédients.

Quelques éléments assez funky appelés “intrants” peuvent également être utilisés pour la clarification et la stabilisation des boissons. Parmi eux, certains peuvent être d’origine animale :

  • la gélatine
  • l’ichtyocolle ou colle de poisson
  • la caséine, issue du lait animal
  • l’albumine, issue des œufs
  • le sang animal, interdit depuis 1997, mais qui peut être présent dans des vins et autres alcools anciens

Bien entendu, certains intrants peuvent être d’origine végétale comme la colle de pois ou de pomme de terre
Mais n’essayez pas de vous référer à l’étiquette pour découvrir quels sont ces intrants.

Il n’y a pour le moment aucune réglementation obligeant les exploitants à afficher les caractéristiques liées à la clarification sur les étiquettes des vins et alcools. Cependant depuis le 30 juin 2012, les vins doivent mentionner la présence de lait ou d’œuf en relation avec les allergies alimentaires.”  selon Claire Brachet, œnologue, sur Vin-Végétalien.com.

Ces dispositions sont à considérer pour les alcools à consommer directement… Mais également pour les vinaigres (le vin ou un autre alcool pouvant servir de base), où la documentation est, pour le moment, nettement moins riche.
 
Certaines solutions présentées ci-après pourront néanmoins leur être appliquées, si vous avez les bons contacts avec la production. N’hésitez pas à les consulter lorsque vous faites vos courses ou que vous êtes de sortie.

Un site qui, bien qu’anglophone, est très facile d’utilisation, surtout quand vous vous trouvez en face du produit concerné ou que vous connaissez son nom. Près de 43 000 produits du monde entier y sont référencés grâce au travail entrepris depuis 2001.

Le principe est simple : une base de données alimentée par les internautes, grâce à des outils comme des courriers types pour interroger les entreprises productrices, et pour leur répondre, pour revérifier et mettre à jour les fiches, en plus de 23 langues, dont le français.

Vous pouvez ainsi contribuer à la base de données en envoyant simplement ces mails aux entreprises que vous souhaitez interroger. Vous pouvez également soutenir financièrement Barnivore sur Patreon, un site de financement participatif, notamment en vue de l’édition d’une application pour téléphone portable.

Vin-Végétalien.com

www.vin-vegetalien.com

 

Le petit frère français de Barnivore, une création de l’association interprofessionnelle Vegan France INTERPRO en mars 2017.

Cet annuaire des alcools français est alimenté par l’association et par les entreprises productrices souhaitant y être référencées.

Y sont également référencées des informations concernant la production des vins, végétaliens ou non, y compris dans les domaines législatifs.

Guide Brachet des vins véganes et végétaliens

https://guidebrachet.com/

Créé par l’œnologue Claire Brachet, également créatrice de Double V – Vin & Végétal, le Guide Brachet nous emmène à la découverte du vin français, sa fabrication, avec bien entendu un guide des cépages et des domaines, mais nous enseigne également les accords mets-vins, avec des suggestions de menus 100% végétaux.

Disponibles aux éditions La Plage et dans vos librairies, pour 15,00€.

Claire Brachet travaille aussi en collaboration avec Vin-Végétalien.com et évoque dans ses travaux, en plus des cavistes, la section végétalienne de Meilleursvinsbio.com.

Les vins naturels

Ce sont des vins dont le cahier des charges, très strict, impose de n’utiliser aucun pesticide dans la culture du raisin et aucun intrant, pour ne pas perturber les qualités organoleptiques du vin. Ils conviennent donc aux personnes végétaliennes et véganes.

Les vins naturels peuvent se trouver dans des magasins biologiques (attention, tous les vins biologiques ne sont pas nécessairement naturels) et certains cavistes nantais comme La Nouvelle Cave et Grains de Raison.

Pour aller plus loin :

Dangers de l’alcool

La consommation d’alcool peut entraîner entre autre des altérations du comportement, de la perception, de la santé physique et mentale, des dépendance voire la mort.

Nous vous rappelons que l’alcool ne doit être consommé qu’avec modération.

Avant de partir en soirée ou un événement, prévoyez toujours un.e Sam, votre capitaine de soirée qui ne boit pas et gardez auprès de vous des éthylotests (achetables en pharmacie). 

Respectez et soutenez les personnes qui refusent de boire de l’alcool et celles qui luttent contre leurs dépendances – et prévoyez des boissons sans alcool aussi, ça fait toujours plaisir de boire autre chose que de l’eau. Prenez soin de vous.

En cas de besoin voici les numéros d’urgence :

Et quelques liens utiles :

Source des informations :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *