Comment agir pour les animaux ?

Vous souhaitez agir pour la cause animale sans forcément devenir vegan ? Ou bien vous êtes vegan et vous souhaitez aller plus loin dans votre démarche ? On vous donne des idées pour protéger les animaux de différentes manières.

Nombreuses sont les personnes qui souhaitent agir pour défendre et protéger les animaux. Ce désir d’agir est d’ailleurs porté par une grande majorité de français qui sont sensibles à la cause animale. Selon un sondage Ifop pour la Fondation Brigitte Bardot, plus de sept français sur dix (73 %) sont pour un accompagnement, par les pouvoirs publics, des cirques vers des spectacles sans animaux sauvages, et 77 % pour l’interdiction de l’élevage des animaux dans le seul but de commercialiser leur fourrure.

Mais comment agir à son propre niveau ?

La première chose à laquelle on pense est d’adopter un mode de vie vegan. En effet, en devenant vegan, le système basé sur l’exploitation des animaux non-humains dans lequel nous vivons, créé pour nous nourrir (viande, produits laitiers, œufs, miel), nous vêtir (fourrure, cuir, laine, soie), nous divertir (zoos, aquariums, cirques, chasse, équitation…), prendre soin de notre corps (produits d’hygiène et cosmétiques incluant des produits d’origine animale et testés sur les animaux) est boycotté et remplacé par des alternatives végétales, éthiques et sans cruauté. C’est une façon d’agir en se “battant” grâce à notre pouvoir d’achat de consommateur. Néanmoins, il existe bien d’autres façons d’agir pour la cause animale. 

Voici une liste non exhaustive de ce qu’il est possible de faire :

  • donner à des associations (S.P.A., sanctuaires, refuges, L214, Sea Shepherd, etc.) : de l’argent ponctuellement ou régulièrement (NB : dons déductibles des impôts à hauteur de 66 %), du temps en devenant bénévole, de la nourriture ou des jouets qui ne servent plus ;
  • affirmer son désaccord en militant lors de manifestations organisées par différentes associations dans la région (C’est Assez – GL Grand Ouest, L214, One Voice…) ;
  • adopter des animaux en souffrance dans une S.P.A., un refuge ou sauvés d’un abattoir afin de leur offrir un nouveau départ dans leur vie ;
  • s’informer toujours plus et informer autrui sur le sort des animaux (sites Internet, réseaux sociaux, livres, magazines…) ;
  • promouvoir une alimentation végétale autour de vous et pour vos enfants en contactant les écoles et les mairies afin que des alternatives soient systématiquement proposées dans les cantines ;
  • devenir famille d’accueil ou marraine/parrain pour permettre aux personnes âgées ou précaires de conserver leur(s) compagnon(s) de vie ;
  • agir de chez soi : en signant des pétitions sur les réseaux sociaux, en appelant ou en écrivant à des industriels/élus pour leur demander d’arrêter certaines pratiques et les inciter à faire mieux (dans ces cas, la courtoisie est de mise afin de rendre le message accessible et audible), en allant sur des sites web de clics gratuits avec des sponsors qui rémunèrent les clics  (Clic Animaux, Animal Webaction, Yummypets…) ;
  • secourir un animal perdu/blessé/abandonné en le prenant en charge ou en prévenant la structure adéquate et de déclarer des victimes de maltraitance aux autorités et associations concernées.

Maintenant, à vous de jouer, selon vos disponibilités et vos moyens 😉.

À l’affût des scoop vegan ?
Abonne-toi à notre newsletter
pour ne rien louper !